2021-05-Journee-de-l-environnement

Le camping-car, est-ce écologique ?

Les camping-caristes aiment le voyage, la découverte de nouveaux paysages les trésors de la nature ! Ils choisissent ce mode de vie pour profiter pleinement des plus beaux coins que nous offre notre formidable planète.

Leurs principales valeurs sont de fait, reliées à notre environnement. Amoureux de la nature, ils sont sensibles à la démarche écologique, leur règle d’or : ne rien laisser sur leur passage en repartant de leur étape (un des grand pilier de la charte RESPECT que nous allons découvrir dans cet article).

Pour calculer l’impact environnemental d’une escapade en camping-car, il ne faut pas seulement s’arrêter à sa consommation de carburant, il faudra prendre en considération l’ensemble des éléments du voyage : consommation mais aussi énergie, transport lors des escales, activités, … Ces éléments seront d’ailleurs décisifs dans le choix d’un véhicule.

La consommation de carburant en camping-car

La consommation de carburant est l’une des plus grosses dépenses lors d’un voyage en camping-car ou en fourgon. Par son poids qu’il transporte, un véhicule de loisirs et notamment le camping-car, consommera toujours d’avantage qu’une voiture standard. Toutefois, l’impact environnemental d’un voyage ne s’arrête pas à la distance entre un point A et un point B. Une fois le camping-cariste arrivé à destination, la plupart de ses activités s’effectueront par le biais de liaisons douces (vélo, à pieds, en trottinette, …). Nous éviterons de bouger le véhicule un fois l’endroit idéal trouvé. A contrario, lorsque nous voyageons en voiture, nous pouvons plus facilement prendre notre voiture pour effectuer quelques courses.

On dit souvent que le voyage procure un triple plaisir : l’attente, l’éblouissement et le souvenir (citation de Ilka Chase). C’est d’autant plus vrai lorsque nous préparons un road trip. Nous planifions notre voyage, nous cherchons les chemins les plus courts, adaptons notre conduite en fonction de la route à parcourir, … Nous tenons également à ce que tout soit parfait pour notre escapade en veillant par exemple à ce que la pression de nos pneus soit la plus sécuritaire possible. Tout ça a un impact sur notre consommation de carburant !

Bien que les véhicules de loisirs sont de plus en plus adaptés en terme de consommation et d’émissions de CO2, ils peuvent difficilement concurrencer certaines voitures électriques. Mais le camping-car n’a pas dit son dernier mot ! Il reste tout de même beaucoup plus économique et écologique sur plusieurs points et notamment l’énergie (eau, gaz, électricité).

L’utilisation des énergies en camping-car (gaz, eau, électricité, …)

L’eau, l’électricité ou encore le gaz sont des énergies qui sont utilisées avec beaucoup de modération à bord d’un véhicule de loisirs. Elles se résument à une batterie pour l’électricité, un réservoir pour l’eau ou une bouteille pour le gaz; elle sont très limitées, en prendre soin est donc une priorité en voyage. C’est d’ailleurs ce que cherchent beaucoup de voyageurs : le retour à l’essentiel.

La consommation d’eau en camping-car et celle en location saisonnière

En camping-car ou en fourgon, la consommation d’eau est très réduite face à l’utilisation quotidienne que nous pouvons avoir à la maison ou à l’hôtel. Pourquoi ? Car l’eau se stock uniquement en réservoir, elle n’est pas illimitée ! Il est donc nécessaire de répartir la consommation entre les différentes tâches ménagères et hygiéniques effectuées à bord. Les douches seront plus rapides, la vaisselle sera effectuée dans une bassine sans laisser l’eau du robinet couler, … Si nous devons laver un vêtement (et rare sont-il car nous n’avons pas la machine à laver pour le faire pour nous), ceci sera effectué à la main. Beaucoup utilisent d’ailleurs le savon de Marseille plutôt qu’une lessive prête à l’emploi pour plusieurs facteurs : son poids, et son moussage moins important (nécessitant moins d’eau au rinçage). En limitant ces produits prêts à l’emploi, nous effectuons également un geste pour la planète : le savon de Marseille sera moins nuisible pour l’environnement qu’un produit de lave-vaisselle ou une lessive de grande marque.

L’autonomie en camping-car

Prendre la route, s’arrêter là où le paysage est le plus beau, et faire de même la journée suivante… ça fait rêver n’est-ce pas ? Et l’énergie dans tout ça ? Qui rechargera le smartphone pour prendre de belles photos souvenirs ? Qui fera couler un bon petit café à l’aube pour admirer le lever du soleil ? Ce mode de voyage nécessite une certaine autonomie en électricité pour se faire plaisir et rejoindre les lieux les plus lointains. Là encore, l’énergie électrique n’est pas aussi accessible en camping-car qu’à la maison.

Les besoins en électricité dépendent principalement des éléments embarqués à bord du véhicule de loisirs et des besoins de ses utilisateurs : certains souhaiterons simplement un éclairage et quelques prises; d’autres ajouterons une climatisation, une cafetière ou même un sèche cheveux.

Mais alors comment être vraiment autonome ? Cette question reste l’une des principales préoccupations de nos clients que nous rencontrons en concession. En effet, l’électricité s’acquiert par diverses solutions et surtout par une bonne gestion de celle-ci. En totale autonomie, l’énergie pourra être produite en roulant par le biais de la batterie moteur ou par l’intermédiaire d’une batterie cellule mais aussi de panneaux solaires.

Toujours dans un objectif de consommation moindre (optimiser sa batterie et son temps d’autonomie), les camping-caristes ont une réelle conscience de l’énergie qu’ils consomment et recherchent constamment des alternatives pour réduire celle-ci.

Et le gaz en camping-car ?

En fourgon ou camping-car, les voyageurs utilisent également d’autres énergies comme celle du gaz. Le gaz est utile pour alimenter les plaques de cuisson ou même le réfrigérateur du véhicule. La grande majorité des voyageurs utilisent le gaz propane; en plus de ne pas geler l’hiver, ce gaz est réputé pour n’avoir aucun rejet nuisible pour l’environnement.

Camping-cariste : des valeurs fortes

Être camping-cariste c’est également appartenir à une communauté aux valeurs fortes. La Fédération des Campeurs, Caravaniers et Camping-caristes ont créé la charte RESPECT à laquelle ils sont attachés :
R – respecter la nature
E – éviter le regroupement
S – stationner dans les lieux appropriés
P – privilégier le commerce local (circuit cout, moins d’intermédiaires = emprunte carbone minime).
E – être courtois et discret
C – communiquer avec autrui
T – tenir l’ensemble des engagements

Côté constructeurs de véhicules de loisirs ?

La fabrication des véhicules de loisirs doit être le reflet des valeurs de ses utilisateurs. C’est pourquoi, les constructeurs travaillent quotidiennement pour veiller à réduire au maximum la consommation à bord du véhicule :

Aujourd’hui, tous les véhicules sortis d’usine disposent d’ampoules LED basses consommation (impact énergétique et environnemental).
Recherche des meilleurs matériaux en terme d’isolation (Ex : Styroform – isolation qui est capable de résister aux températures négatives importantes et aux fortes températures positives).
La répartition de la chaleur doit être la plus qualitative possible : pas de déperdition de chaleur pour optimiser l’énergie.
Privilégier la fabrication Française : la marque Fleurette qui dispose de ses usines de fabrication à Benet en Vendée, à deux pas de nos concessions; les marques comme Rapido, Chausson, Pilote, que nous distribuons privilégient également la fabrication Française.

Et nous distributeurs de véhicules de loisirs, quels sont nos engagements environnementaux ?

Nous travaillons avec des sociétés expertes en collecte et recyclage de pneumatiques. Ces pneus sont revalorisés et retrouvent ainsi une seconde vie une fois broyés : matériaux de travaux public (bassins de rétention, remblai allégé, mur de soutènement, …) plateaux sportifs grâce à leur caoutchouc, matériaux isolants, insonorisation, supports anti-vibration, roues de manutention, combustibles de substitution au pétrole ou au charbon, …

Les batteries usagées ont elles aussi droit à une seconde vie. Nous travaillons avec Véolia, distributeur d’énergie, pour revaloriser les composantes de celles-ci qui peuvent avoir un très gros impact environnemental si elle ne sont pas recyclées correctement. Optimiser le traitement des batteries en fin de vie pour garantir la non-dispersion des polluants dans les milieux naturels et permettre la valorisation des métaux est un engagement important en concession.

Enfin, les anciens véhicules ne pouvant être vendus ne sont pas envoyés à la casse. Nous les exportons vers les pays les moins développés pour leur offrir une seconde vie.

Alors, le camping-car est-ce vraiment un mode de vacances écologique ?

Oui ! Le camping-car est moins polluant qu’un séjour all-inclusive après avoir pris l’avion, séjourné à l’hôtel et après avoir profiter de la nourriture et des activités en illimité. Ce type de vacances est également moins polluant qu’un séjour en croisière sur un paquebot.

Alors oui, vous pouvez voyager en camping-car, profiter des plus beaux paysages, tout en faisant attention à votre consommation, tout en vidangeant où il le faut et tout en prenant conscience de l’impact qu’ont nos énergies sur notre belle planète.

Le camping-car, est-ce écologique ?
Partager

CES ARTICLES POURRAIENT VOUS INTÉRESSER :

infos-camping-car

Chez Hunyvers, nous vous accompagnons pour que votre périple se déroule sans accrocs. 

Astuces, conseils techniques, ou encore idées voyages, retrouvez ici une communauté prête à s’entraider et à se partager les bons plans.

Voyagez heureux et l’esprit léger avec Hunyvers.